Des producteurs de plants
au service de votre potager

Plants de tomates Oignons Sucrines Plants de choux

Tableaux des produits utilisables sur plants de légumes

Les précautions à respecter et les tableaux des spécialités disponibles pour lutter contre les principales maladies et ravageurs des plants de légumes.

Les tableaux à télécharger présentent par spécialités et par espèces les quantités à utiliser, les éléments de toxicité, ainsi que les restrictions et les modes d'actions des principales substances actives.

Ces tableaux indiquent avec un code couleur les produits de biocontrôle (en bleu) et les produits utilisables en Agriculture Biologique (en vert).

Ils ont été mis à jour en février 2022

Tableau de spécialité de lutte contre les ravageurs
Tableau de spécialité de lutte contre les maladies

Nous vous demandons de lire attentivement les avertissements et les recommandations ci-après pour l'utilisation des tableaux de spécialités phytosanitaires
qui ont été mis à jour en février 2022.

SEMAE (ex GNIS) ne pourra être tenue pour responsable en cas d'usage non conforme des produits.

Toujours prendre connaissance des données réglementaires figurant sur l'étiquette avant l'utilisation d'un produit phytosanitaire.

Seules les données figurant sur l'étiquette sont opposables en cas de contrôle.

Recommandations et conditions d'utilisation des tableaux de synthèse de produits phytosanitaires

Ces tableaux doivent être utilisés comme des supports d'aide à la décision. Ils prennent en compte les principaux pathogènes qui sont rencontrés par les producteurs de plants potagers pour la vente aux jardiniers amateurs.

Ils ont été établis à partir de différentes sources d’informations officielles et ont pour but de faciliter le travail des personnes en charge d’élaborer des stratégies d’alternance ou de choisir un ou des produits en fonction d’un problème sanitaire rencontré.

Ces documents ne sont pas exhaustifs, seul le produit commercial de référence est pris en compte et pour chaque usage des critères complémentaires peuvent amener des restrictions d’emploi en relation avec les textes de lois sur les conditions d’application des produits phytosanitaires (Cf. paragraphe suivant).

Courant 2014, le catalogue des usages a été redéfini, certains usages ont été fusionnés (exemple : l'usage Aubergine a disparu, il a été fusionné à l'usage Tomate, pour autant, tous les usages Tomate ne sont pas utilisables sur Aubergine. Il peut y avoir des restrictions d'utilisation, il en est de même pour plusieurs autres noms d'entrée d'espèces ; Cf. tableau extrait du catalogues des usages).

Ces tableaux doivent être complétés pour avoir des informations exhaustives. Vous les trouverez sur différents supports. Si l'achat est récent, l’étiquette du produit commercial est le document de référence, la fiche technique du produit établie par le fabriquant est le plus souvent disponible sur Internet. Ces documents font un état précis des conditions de l’usage, le site officiel du ministère de l’Agriculture e-phy.anses.fr est une autre source d’information.

L'application de produits phytosanitaires se fait dans un cadre réglementaire régit par des textes de loi qui concernent chacun des points suivants :

- Le respect de l’AMM (autorisation de mise sur le marché) pour des usages définis qui sont notamment mentionnés sur l’étiquette du produit commercial,
- L’utilisation de protections appropriées pour les applicateurs,
- Après l’application, le respect du délai de rentrée des personnes dans les parcelles traitées,
- Le respect de la ZNT (zone non traitée) en bordure de cours et point d’eau référencés,
- En extérieur ou en milieu ouvert pour limiter la dérive, prendre en compte la réglementation sur la vitesse du vent et si le pulvérisateur peut être équipé, utiliser des buses anti dérive,
- Si les cultures traitées sont des plantes en fleur, prendre en compte la réglementation de protection des abeilles,
- Avant de réaliser un mélange de deux produits phytosanitaires, vérifier la règle d’autorisation des mélanges qui est régie par plusieurs facteurs de classement : CMR, phrase de risque, ZNT, réglementation de protection des abeilles,
- Le respect des conditions de remplissage des pulvérisateurs pour limiter le risque de pollution ponctuelle,
- La gestion des fonds de cuve, des effluents phytosanitaires et des eaux de rinçage du pulvérisateur,
- L’enregistrement des pratiques phytosanitaires sur les parcelles et cultures,
- Le respect des DAR (délai avant récolte) et LMR (limite maximale en résidu) pour les cultures qui sont ou pourraient être à usage alimentaire.

Partager

Rechercher